Skip to main content

17 conseils pour des voyages d’affaires éco-responsables

8 min
Posted: 09 April 2021Updated: 30 August 2022
Man And Woman On Bikes With Reusable Cups

Une première version de cet article a été rédigée en 2021. Elle a été mise à jour afin de rendre compte du contexte actuel.

La question de la durabilité est importante pour les voyageurs. 83 % des voyageurs dans le monde estiment qu’il est essentiel de voyager dans le respect de l’environnement et 61 % confient que la pandémie leur a donné envie de voyager de manière plus durable à l’avenir.

Si les entreprises examinent la nécessité de certains voyages d’affaires et cherchent des solutions pour réduire leur empreinte carbone, il est aussi de votre ressort, en tant que voyageur, de faire des choix plus écoresponsables.

Vous avez les clés pour voyager de façon plus responsable, en procédant à des changements majeurs (comme louer une voiture à faible consommation d’énergie) ou à des petits ajustements (comme utiliser des couverts réutilisables et abandonner les pailles en plastique).

Soulignons par ailleurs que le développement durable et les voyages responsables ne se limitent pas uniquement à l’environnement. Ils touchent également les communautés et les individus. Vous avez le pouvoir de générer un impact positif où que vous alliez et de soutenir les populations locales.

Voici 17 conseils pour aider les grands voyageurs à diminuer l’impact de leurs voyages d’affaires et à devenir écoresponsables.

Planifiez des voyages durables

Rendre un voyage plus durable commence dès la phase de planification. Egencia aide les voyageurs à faire des choix écoresponsables en leur indiquant l’empreinte carbone de chaque étape de leur itinéraire et en illustrant celle-ci avec des exemples de la vie réelle. Voici ce que vous pouvez faire au moment de planifier votre voyage de manière durable.

  • Réserver un vol direct
    Si les vols avec escale sont souvent moins chers que les vols directs, ils polluent davantage. En moyenne, opter pour un vol sans escale réduit les émissions de CO2 d’environ 100 kg par personne par rapport à un vol avec escale, soit l’équivalent d’un trajet de 400 km. Votre voyage sera également plus long si vous optez pour un vol avec escale (potentiellement d’une journée), ce qui peut éventuellement se traduire par une perte de productivité, donc le coût sera supérieur au prix d’un vol direct.
  • Voyager en train plutôt qu’en avion
    Savez-vous que la plupart des trains sont équipés du Wi-Fi ? Pour des déplacements en région, il est plus judicieux de prendre le train. En outre, ce dernier coûte souvent moins cher que l’avion. Voyager en train peut être plus long, mais vous pourrez travailler pendant le trajet. Et vous évitez en outre les files d’attente à l’aéroport. Les alternatives vertes au kérosène sont pour l’heure peu nombreuses et leur utilisation ne devrait pas avoir lieu avant 2030 au plus tôt.Selon l’Agence européenne pour l’environnement, un voyage en train émet 14 grammes de CO2 par passager-kilomètre contre 285 grammes pour l’avion. Le train est donc le mode de transport le plus durable. En fait, l’Agence américaine de protection de l’environnement rapporte que les avions commerciaux et les grands jets d’affaires contribuent à hauteur de 10 % aux émissions liées au transport aux États-Unis et représentent 3 % de la production totale de gaz à effets de serre du pays.
  • Choisir un hôtel de manière stratégique
    Dressez une liste des hôtels engagés dans la réduction de la production des déchets et des eaux usées. Certains fournisseurs de l’industrie du voyage ouvrent la voie au tourisme durable et à l’utilisation responsable des ressources disponibles pour atteindre les normes de durabilité en matière d’hébergement. En plus d’évaluer l’écoresponsabilité d’un hébergement, choisissez aussi de séjourner à proximité du siège ou des locaux de l’entreprise ou du client, de façon à pouvoir vous rendre à destination à pied ou en transport en commun plutôt que d’avoir à prendre une voiture ou un taxi.
  • Autres moyens de transport terrestres
    Faire du covoiturage, par exemple avec Uber ou Lyft, plutôt que de prendre un taxi permet de diviser l’empreinte carbone d’une course par le nombre de passagers. Les transports en commun constituent une solution encore plus durable. Et aujourd’hui, de nombreuses villes proposent de louer des vélos, des vélos électriques ou même des trottinettes pour aller d’un point A à un point B. Si vous devez louer une voiture, recherchez une solution durable, comme une voiture hybride ou électrique. Changer de mode de transport permet également d’atténuer le changement climatique.

Découvrez dans cette vidéo comment mettre en œuvre un programme de neutralité carbone afin de compenser vos émissions de CO2.

  • Voyager léger
    Lorsque vous prenez l’avion, chaque kilo de bagage demande du carburant supplémentaire. Vous pouvez choisir une valise légère et emporter des vêtements faits de matériaux plus légers que vous pourrez assortir. Partir avec 6 kilos en moins dans ses bagages peut contribuer à réduire de 32 kilos les émissions de CO2 d’un vol long-courrier, ce qui équivaut quasiment à planter deux arbres.
  • Emporter les produits de toilette dans des contenants réutilisables
    Ces petites bouteilles de shampoing et d’après-shampoing ne sont pas sans conséquence sur l’environnement. Le plastique nuit grandement à l’environnement et sa production émet de grandes quantités de CO2. Les voyageurs d’affaires peuvent emporter leur propre brosse à dents et leurs propres produits de toilette dans des contenants réutilisables pour ne pas avoir à utiliser les accessoires jetables à usage unique que l’on trouve dans les hôtels (mieux encore : ils peuvent utiliser un savon et un shampoing biodégradables !).
  • Réutiliser les contenants alimentaires
    Plutôt que d’acheter un paquet de chips ou des chocolats sur la route, généralement vendus dans des emballages peu écoresponsables, les voyageurs peuvent emporter leur propre casse-croûte dans des sacs ou des boîtes réutilisables.
Coworkers Eating Breakfast Outside And Working

 

Séjourner de manière durable

Pour voyager de manière responsable, il convient de poursuivre vos efforts une fois arrivé à destination. Pour limiter votre empreinte carbone lors de vos déplacements, suivez ces 10 conseils de voyage.

  • Emporter un sac réutilisable
    Un sac plastique met 300 ans à se décomposer. Qui plus est, il se désagrège en microparticules toxiques qui polluent les sols et les cours d’eau, et entrent dans la chaîne alimentaire si celles-ci sont accidentellement ingérées par des animaux. En glissant un sac réutilisable dans un sac à main ou un sac à dos, vous n’aurez pas besoin d’utiliser un sac plastique pour vos achats. Cela réduira votre empreinte carbone et contribuera à la protection des ressources naturelles du lieu où vous séjournez.
  • Emporter une gourde et un gobelet à café
    Il n’est pas toujours possible de recycler. Et lorsque c’est le cas, il arrive souvent que les déchets placés dans la poubelle de recyclage finissent malgré tout dans une décharge. Selon les chercheurs, seuls 9 % de l’intégralité des déchets plastiques créés ont été recyclés.Sans surprise, les bouteilles d’eau en plastique sont tout sauf écologiques. Chacune nécessite, pour sa production, l’équivalent d’un quart de bouteille de pétrole. La quantité de pétrole nécessaire pour produire un stock d’eau en bouteille pour une année suffirait à faire rouler 1,3 million de voitures par an. Dès lors, remplacez le plastique à usage unique par des bouteilles et gobelets réutilisables.
  • Utiliser des couverts réutilisables
    Vous avez peut-être déjà remédié au problème des bouteilles d’eau en plastique, mais avez-vous pensé à tous les couverts en plastique que vous utilisez pendant vos déplacements ? Vous pouvez emporter vos propres couverts en bambou (de nombreux sets sont vendus avec un étui de transport) et les nettoyer à l’eau savonneuse lorsque vous rentrez à l’hôtel.
  • Utiliser des pailles réutilisables
    Les pailles en plastique constituent une autre source courante de plastique. Vous pouvez trouver des pailles en métal ou en bambou vendues avec un étui de transport et une brosse de nettoyage, qui se glissent facilement dans un sac à dos ou une mallette. Vous contribuerez ainsi à la protection des écosystèmes locaux.
  • Utiliser l’écriteau « Ne pas déranger »
    La blanchisserie représente 16 % de la consommation en eau d’un hôtel. En évitant que les draps et serviettes soient changés quotidiennement, vous pouvez réduire considérablement l’impact environnemental de votre séjour.
  • Désactiver la climatisation
    Aussi tentant qu’il soit de laisser la climatisation ou le chauffage tourner toute la journée, cela peut faire exploser les émissions de CO2. Les systèmes de chauffage et de climatisation représentent 40 à 50 % de la consommation énergétique d’un hôtel. En encourageant vos voyageurs à désactiver la climatisation lorsqu’ils ne sont pas dans leur chambre et à ouvrir la fenêtre plutôt qu’utiliser la climatisation, vous pouvez changer la donne.
  • Éteindre les lumières (et les ordinateurs)
    Si l’on fait généralement attention à éteindre les lumières lorsqu’on est à la maison, on a vite tendance à se laisser aller lorsqu’on voyage.
  • Consommer moins de viande
    Ce conseil ne s’applique pas uniquement aux voyages, mais c’est un conseil à retenir lorsque vous êtes en déplacement (et à la maison). La production de viande rouge génère des émissions de CO2 près de sept fois supérieures à la production de légumes. Supprimer ne serait-ce qu’un seul repas de viande par semaine peut alors suffire à faire toute la différence.
  • Manger (et boire) local
    Les fast-foods et les chaînes de restauration ont une empreinte carbone plus élevée que les établissements locaux qui s’approvisionnent auprès des producteurs du coin. Lorsque vous consommez dans des cafés et restaurants indépendants, vous contribuez à l’économie locale tout en découvrant la culture de la région. Votre expérience de voyage n’en sera que plus qualitative.
  • Acheter des souvenirs produits dans la région
    Pensez local aussi pour les souvenirs. Si vous désirez ramener un souvenir, pensez à visiter des boutiques locales plutôt que de faire vos achats dans une chaîne de magasins ou une boutique de souvenirs à l’aéroport. Ainsi, vous pourrez avoir un impact positif tout en soutenant les communautés locales.

Egencia peut vous aider à prendre des mesures intelligentes et pratiques pour concevoir un programme de voyage durable qui atténue, réduit ou compense votre empreinte carbone. Cliquez ici pour en savoir plus sur les initiatives d’Egencia en matière de voyage durable.

Vous cherchez de meilleures solutions pour vos voyages d’affaires ? Contactez-nous.