Skip to main content

Mots du PDG d’Amex GBT sur l’évolution du voyage d’affaires

7 min
Posted: 27 April 2022
Headshot of Paul Abbot, American Express Global Business Travel CEO

Cet élément d’actualité contient des liens vers des sites tiers.

Les voyages d’affaires évoluent et prennent une importance inégalée, écrit le PDG d’Amex GBT

Dans un article d’opinion publié sur le site d’actualités sur les déplacements professionnels The Beat, Paul Abbott, PDG d’American Express Global Business Travel, s’est exprimé sur le rôle des voyages dans le renforcement de la culture d’entreprise, à la lumière des récents remaniements opérés sur l’environnement de travail , et sur les changements susceptibles de toucher l’industrie du voyage d’affaires.

Voici les différents sujets abordés dans cette publication :

Nouveautés concernant les voyages d’affaires

Au printemps 2020, le confinement a dissipé les nuages de va-et-vient qui obscurcissaient le ciel et a contraint toute la planète à un atterrissage forcé. Certaines prédictions annonçaient alors la fin des voyages d’affaires. Deux ans plus tard, nous constatons que la situation est tout inverse. La pandémie de coronavirus a marqué le début d’une nouvelle ère : celle du travail flexible, où les entreprises accordent plus que jamais de l’importance aux voyages, car elles y voient un ciment culturel sur lequel bâtir leur réussite.

Pendant deux ans, nous avons assisté aux conséquences d’une restriction des mouvements dans le milieu professionnel. L’imposition du télétravail, le fractionnement des équipes et les taux de départs élevés se sont mués en un ouragan qui, en s’abattant sur les entreprises, a imposé la révision des politiques immobilières et la création en urgence de nouveaux environnements de travail suffisamment stimulants pour encourager un retour au bureau.

Il n’y a aucune solution miracle et la fin de la pandémie n’accordera aucun répit, car à l’évidence, le monde du travail a changé. D’après les prévisions du bureau d’étude Gartner, en exigeant un retour au bureau à temps complet, les entreprises pourraient perdre une part non négligeable des membres les plus qualifiés de leur personnel. Les chiffres de l’Office national des statistiques au Royaume-Uni montrent que les offres d’emploi en ligne contenant des mots-clés en lien avec « télétravail » ont triplé entre 2020 et 2021.

Ces tendances découlent d’une inflexion des rapports de force en faveur des salariés. Dans sa lettre annuelle aux PDG, Larry Fink, PDG de l’entreprise d’investissement américaine BlackRock, indiquait que les pénuries sur le marché du travail permettent désormais aux employés de prétendre à des augmentations de salaire et à une flexibilité accrue.

Cette flexibilité peut être bénéfique pour l’économie et la société. En se délivrant de la contrainte du bureau et des transports pour s’y rendre, le personnel des entreprises de demain n’aura plus besoin de s’agglutiner dans les centres urbains. Les employés gagneront ainsi en motivation et en productivité étant donné qu’ils pourront plus facilement concilier leur vie privée et leur vie professionnelle.

Le moteur de la culture d’entreprise ne sera plus le bureau, mais le voyage

Toutefois, ces bienfaits inédits ont un coût. Par le passé, les entreprises ont investi de grosses sommes d’argent dans la création d’environnements de travail propices à la collaboration, à l’engagement et au dynamisme, et ce, car elles savaient que leur réussite dépendait de la qualité de leur culture interne. La culture d’entreprise favorise la créativité et l’innovation, mais aussi les relations enrichissantes, qui sont un atout essentiel pour accroître la motivation et l’implication au travail.

Les entreprises ne peuvent donc pas se permettre de renoncer à leur culture, malgré le recadrage du contexte professionnel hors du berceau même de cette culture, à savoir le bureau. L’époque des bureaux constamment à effectif complet est désormais révolue. Aujourd’hui, chaque interaction directe avec nos collègues nécessite une organisation et une coordination minutieuses, et chaque déplacement professionnel sera un événement à part entière.

Les voyages d’affaires vont alors remplir une toute nouvelle fonction : celle de moteur de la culture d’entreprise. Les tendances de voyage évoquées lors des réunions hebdomadaires, mensuelles ou trimestrielles offriront aux employés des moments de collaboration, d’innovation et de renforcement des liens, et permettront de construire des partenariats internes. Voyages d’affaires et meetings ne feront plus qu’un et, au lieu de s’épanouir au sein du bureau, la culture d’entreprise trouvera son terreau lors de déplacements organisés régulièrement.

Les trajets du quotidien s’effacent au profit des voyages d’affaires

La diminution du temps passé à se rendreau bureau favorisera la reprise des voyages d’affaires. Je ne suis pas le seul à partager ce point de vue. Après un récent investissement dans American Express Global Business Travel, la société Zoom a salué l’arrivée d’un futur défini par « des réunions et événements virtuels, en personne et hybrides, favorables à l’innovation et à l’engagement ». Plutôt qu’une entrave aux voyages d’affaires, les visioconférences et les webinars se présentent déjà comme une invitation à un contact direct. Les experts de l’industrie se montrent également optimistes. Nos propres recherches ont déterminé que, parmi les décideurs responsables des déplacements professionnels, sept personnes sur dix pensent que le télétravail entraînera une plus grande dispersion de la main-d’œuvre et un recours plus fréquent aux voyages d’affaires.

Cette observation, nous l’avons déjà relevée chez notre clientèle. Salesforce en est un exemple éloquent. Inquiète des retombées du travail en Home Office sur sa culture d’entreprise, l’éditeur de logiciel a réagi rapidement en organisant des événements réguliers dans divers emplacements, afin de favoriser la cohésion de son personnel. Les équipes dirigeantes se sont engagées à mener des meetings en personne chaque mois. Et nous avons remarqué des situations similaires ailleurs.

Ainsi, les Travel Managers se verront confier de nouvelles responsabilités et occuperont une place plus importante. Ils agiront en tant que gardiens de la culture d’entreprise au service du rassemblement et de la réussite de leurs collègues. Ils resserreront leurs liens avec les responsables du recrutement, des infrastructures et des RH. Autrefois passés à la loupe des directeurs financiers, les réservations de voyages internes devraient devenir un investissement stratégique dans l’humain, même si les voyages externes resteront un élément crucial de différenciation pour les entreprises prospères.

Cette transformation apporte aussi de nombreux points positifs sur le développement durable. L’adoption du travail flexible par les entreprises entraînera une réduction significative des émissions produites par les transports pour se rendre au bureau. Malgré la nécessité croissante d’organiser des voyages d’affaires réguliers, les entreprises doivent garder à l’esprit l’empreinte carbone associée à leurs déplacements, notamment lors des trajets quotidiens.

Un partenaire de confiance dans un monde incertain

Si la valeur des réunions en personne est rarement remise en question, nous ne pouvons pas perdre de vue les enjeux continus en matière de sécurité. Dans ce contexte d’incertitude, nous devons impérativement mettre tout en œuvre pour regagner la confiance des voyageurs. Lorsque de nouvelles normes de sécurité voient le jour, nous devons nous montrer à la hauteur. Lorsque les voyages se font plus complexes, nous devons être un guide de confiance à tous les niveaux, qu’il s’agisse de changements dans l’obligation du port du masque ou de débuts de nouvelles restrictions. Nous devons considérer chaque voyage comme un événement à part entière pour garantir aux voyageurs un accompagnement réellement complet. Nous ne pouvons pas simplement revendiquer qu’un voyage est agréable ou sans danger. Notre industrie doit montrer l’exemple par ses initiatives et ses services.

Aujourd’hui, une entreprise florissante se doit plus que jamais de faire preuve de plus de flexibilité, de promouvoir un cadre plus inclusif et de prendre ses responsabilités. La course à l’adaptation devient urgente, mais une approche différente de la mobilité du personnel et une réflexion plus poussée autour de ce thème aideront les entreprises à relever ce défi. La technologie actuelle favorise la flexibilité du personnel, mais l’efficacité et l’essor de cette flexibilité dépendent des voyages d’affaires et des occasions de se rencontrer en personne. Cette flexibilité instaurera un climat plus inclusif et plus durable au sein des entreprises et permettra de rassembler des individus éparpillés en des équipes soudées. Les voyages d’affaires peuvent être essentiellement source de culture. Les entreprises conscientes de cette réalité décolleront, mais les autres resteront clouées à terre.

Vous cherchez de meilleures solutions pour vos voyages d’affaires ? Contactez-nous.