Skip to main content

Rencontre avec des Travel Managers au BTS

7 min
Posted: 19 May 2022
Catching up at business travel event

Lors du Business Travel Show 2021, nous avons discuté avec des Travel Managers pour comprendre quelle a été l’évolution de l’écosystème des voyages depuis l’apparition de la COVID-19. Au sommaire de cet article :

  • À quoi ressemble l’avenir des voyages d’affaires ?
  • Existe-t-il une appréhension à l’idée de voyager à nouveau ?
  • Comment les entreprises devraient-elles envisager la gestion des risques ?
  • En quoi le rôle du Travel Manager a-t-il changé ?
  • Quelles mesures votre société a-t-elle prises pour adopter les principes du tourisme d’affaires durable ?
  • Comment la notion de « voyage essentiel » sert-elle le concept de durabilité ?
  • Comment déterminer ce qui doit être compensé ?
  • Comment réserver un séjour plus durable ?

À quoi ressemble l’avenir des voyages d’affaires ?

Le Business Travel Show 2021 ayant eu lieu en septembre dernier, nous y avons vu une occasion idéale de rencontrer quelques-uns de nos confrères, experts et autres passionnés du tourisme d’affaires.

Les vidéos suivantes vous dévoileront non seulement leurs réflexions sur les possibles inquiétudes à l’idée de reprendre la route pour rencontrer physiquement clients et fournisseurs et sur les mesures permettant de rendre les voyages plus durables, mais aussi leur regard sur l’avenir du travail et la façon dont le rôle des Travel Managers a évolué.

Existe-t-il une appréhension à l’idée de voyager à nouveau ?

Les voyages d’affaires sont essentiels à l’entreprise, car ils permettent de réunir les gens, surtout dans un contexte de télétravail. Ils resserrent les liens, stimulent l’innovation et favorisent la bonne marche des choses. Mais les employés sont-ils prêts à repartir par monts et par vaux pour assister à des conférences, des salons ou d’autres événements offrant la perspective d’un potentiel développement ?

« J’entends beaucoup de personnes dire qu’elles ont envie de voyager, et beaucoup d’autres affirmer qu’elles en ont besoin », déclare Caroline Strachan, Managing Partner chez Festive Road. « Je pense que cette nuance est très personnelle et vraiment fondamentale. »

« Certaines personnes sont stressées à l’idée de reprendre la route. Ce n’est pas le cas d’autres, qui souhaitent juste bouger et voyager », nous confie Alex Lawson, Account Manager chez Flight Centre. « Mais il y a un peu d’appréhension, et c’est pour cette raison qu’il faut, selon moi, collaborer avec une agence de voyages d’affaires. »

Festive Road a élaboré un cadre définissant les voyages admis pour aider les entreprises à déterminer quand leurs employés pourront repartir pour assister à des réunions en personne. Nous l’avons inclus à notre livre blanc sur les sept étapes clés pour relancer les voyages d’affaires dans votre entreprise. Cliquez ici pour télécharger le guide complet.

Les décisions qui concernent les voyages d’affaires sont aujourd’hui plus personnelles que jamais. En tant que Travel Manager, vous aidez la direction à évaluer le risque pour l’entreprise et vous aidez les employés concernés à donner leur point de vue sur leur bien-être, leur santé et leur sécurité (cliquez ici pour obtenir notre guide détaillé sur le bien-être des voyageurs d’affaires).

Pour en savoir plus, regardez la vidéo ci-dessous.

Comment les entreprises devraient-elles envisager la gestion des risques ?

Si une chose est sûre quant au tourisme d’affaires aujourd’hui, c’est qu’on ne peut être sûr de rien. Certaines entreprises reprennent le cours normal de leurs activités, tandis que d’autres considèrent qu’il y a plus de risques que de bénéfices à reprendre les déplacements professionnels à cause des dépenses fluctuantes en la matière.

Claire Herbert, Senior Sales Manager chez JetBlue, assure entendre souvent ces deux points de vue. « J’ai discuté avec des gens qui ne pouvaient pas assister à un salon (professionnel), car d’après la politique de leur entreprise, l’événement réunissait trop de monde et il y avait donc un risque. D’un autre côté, certaines sociétés demandent à leurs employés de se lancer, car elles veulent commercer, reprendre leurs activités. »

« Je pense que la meilleure façon d’envisager la gestion des risques pour les entreprises est de passer par leur agence de voyages d’affaires », indique Alex Lawson, Account Manager chez Flight Centre. Une bonne agence de voyages d’affaires peut vous aider à créer un plan de gestion des risques au sein de votre politique voyages. Et des outils tels que le Localisateur de voyageurs d’Egencia peuvent vous aider de manière très concrète.

Caroline Strachan, Managing Partner chez Festive Road, précise que si les multinationales disposent parfois des ressources nécessaires pour créer une fonction interne dédiée et recourir à un prestataire de gestion du risque couvrant toute la firme, ce n’est pas toujours le cas pour les plus petites entreprises.

« Si vous êtes une petite entreprise avec peu de ressources, vous avez réellement besoin de vous appuyer sur votre agence de voyages d’affaires pour la prise en charge de la gestion des risques. »

Regardez les vidéos suivantes pour écouter tout ce qu’ils ont à dire.

Découvrez comment Egencia peut aider votre entreprise à gérer les risques voyageurs et à prendre en compte les restrictions de déplacement dans le cadre de ses voyages d’affaires.

En quoi le rôle du Travel Manager a-t-il changé ?

Le rôle du Travel Manager a considérablement évolué ces deux dernières années. Aujourd’hui, pour Alex Lawson, Account Manager chez Flight Centre, « le Travel Manager se préoccupe beaucoup plus de la durabilité, du budget et du bien-fondé du voyage ».

Aussi difficile que la situation ait pu être pour eux, les Travel Managers y trouvent des avantages. « Les Travel Managers ont maintenant une place auprès de la direction », assure Caroline Strachan, Managing Partner chez Festive Road. « Leur voix a été très importante pendant la crise. »

Si vous êtes un Travel Manager, le moment est idéal pour développer votre sens des affaires. Téléchargez notre guide complet sur le rôle en évolution du Travel Manager pour découvrir l’avis de 130 Travel Managers, chefs d’entreprise et cadres décisionnaires sur ce qui a changé et ce qui est essentiel pour l’avenir.

Quelles mesures votre société a-t-elle prises pour adopter les principes du tourisme d’affaires durable ?

La pandémie a eu ceci de positif qu’elle a permis de recentrer l’attention du secteur touristique sur la durabilité alors que l’activité reprend. Écoutez ce que trois acteurs situés de part et d’autre de la chaîne d’approvisionnement ont mis en place pour rendre le tourisme d’affaires plus éco-responsable.

Comment la notion de « voyage essentiel » sert-elle le concept de durabilité ?

Tan Mohammed, directeur chez Portway Systems, déclare : « Nous veillons à ce que notre personnel voyage uniquement quand cela est nécessaire. » Ce commentaire met en lumière l’une des principales leçons à retenir de 2021 sur les programmes voyages d’affaires : puisque les budgets alloués aux déplacements évoluent, il faut définir précisément ce que l’on entend par « voyage essentiel ».

Si vous êtes Travel Manager et que vous vous êtes déjà livré à l’exercice de définir le voyage essentiel, vous savez d’expérience que cette définition diffère d’une entreprise à l’autre. Et de nos jours, elle est en outre susceptible de changer souvent. Comme le dit M. Mohammed, « nous actualisons constamment nos politiques et nos procédures pour garantir que nos voyages sont durables. » Vous devez simplement vous assurer que votre solution de voyages d’affaires tient le rythme.

Comment déterminer ce qui doit être compensé ?

Assurtech internationale, bolttech dispose d’un groupe de travail dédié aux initiatives ESG (critères environnementaux, sociaux et de gouvernance) pour toute l’entreprise. « Nous compensons notre empreinte carbone, particulièrement sur les voyages », souligne Aastha Yadav de la stratégie produit. « 100 % de nos déplacements vers l’Europe font l’objet d’une compensation carbone. Donc ils entrent totalement dans le cadre du développement durable. »

Mais pour savoir quoi compenser, il faut savoir ce que l’on émet. Pour cela, le tableau de bord des émissions carbone d’Egencia Analytics Studio fournit aux Travel Managers les données dont ils ont besoin. Nous avons directement intégré l’empreinte carbone à la procédure de réservation, accompagnée d’équivalences contextuelles tirées de la vie quotidienne, pour permettre aux voyageurs de visualiser davantage l’impact de leur choix en matière de transport.

Comment réserver un séjour plus durable ?

Les options durables ne s’arrêtent pas une fois le voyageur arrivé à destination. Les entreprises du secteur hôtelier cherchent aussi des moyens de rendre leurs établissements, et l’expérience client dans son ensemble, plus éco-responsables.

Cassandra Cogill, responsable des services clients chez Synergy Housing, nous décrit la façon dont l’entreprise s’efforce d’offrir des solutions plus durables pour ses locations d’appartements à destination des professionnels. « Nous essayons d’éliminer les plastiques à usage unique dans les appartements et cherchons des alternatives plus durables à employer dans l’immeuble, comme des produits réutilisables ou entièrement recyclables. »

Regardez la vidéo ci-dessous pour découvrir la conversation dans son intégralité.

Si vous avez sélectionné certaines marques d’hébergement pour leurs initiatives en matière de développement durable, vous pouvez les regrouper dans les « choix durables pour les prochains séjours » au sein de l’outil de gestion des réservations d’Egencia. Ainsi, vos voyageurs pourront facilement cocher les options les plus éco-responsables lorsqu’ils chercheront un endroit où poser leur valise.

Vous cherchez de meilleures solutions pour vos voyages d’affaires ? Contactez-nous.